3 décembre 2021

Escapade tourangelle

Au sud de l’Indre et Loire, la région de Loches recèle de multiples trésors touristiques. En suivant l’Indre, au départ de Tours, les haltes sont riches en découvertes avant d’arriver à la ville mère des 100 plus beaux détours en France.

Article complet à lire sur Magcentre

En région Centre-Val de Loire, à moins de deux heures de route de la ville préfecture, les possibilités de découvertes touristiques sont innombrables, et parfois même méconnues de ceux qui demeurent à proximité. Après Sancerre et Sargé-sur-Braye, nos escapades estivales, et souvent dominicales, nous ont entraînés tout au sud-ouest de la région, en Indre-et-Loire, en pays Lochois. Un fil conducteur pour cette promenade ? Le choix a été fait de suivre l’Indre, au départ de Tours, et de faire quelques haltes impromptues là où quelques curiosités, en juillet 2021, étaient libres d’accès, indifférentes au pass sanitaire.

Montbazon

Las ! Au sud de Tours, la première halte aurait du être Montbazon, et sa dominante forteresse, mais la COVID en a décidé autrement. On ne pourra que l’apprécier de loin, ou d’en bas, devant une porte close. Par peur de fonctionner pour trop peu de visiteurs, les gestionnaires ont choisi de ne pas ouvrir au public pendant ces restrictions. Impossible, donc, de découvrir l’intérieur du château construit à la fin du xe (ou au début du xie siècle?) à l’initiative de Foulques Nerra, tout en haut d’un promontoire, à la vue exceptionnelle sur la vallée, et aux animations régulières destinées à représenter la vie du moyen-âge. Qu’importe. Au fil de l’Indre, en direction de Loches, de meilleures surprises nous attendent, exerçant à loisirs l’art de flâner qui est sa raison d’être.

Montpoupon

Viennent ensuite Cormery, Chédigny et Loches, avant de reprendre la route pour Orléans. En quittant Loches, par exemple pour revenir sur le Blésois ou l’Orléanais, il serait bon de passer par les routes secondaires, par exemple devant le château de Montpoupon et dans la ville de Montrésor, avant de revenir sur Chenonceaux, Cheverny et Chambord, que l’on ne présente plus… En tout, une belle journée bien remplie, qui aurait pu même se poursuivre, plus au sud, au Grand Pressigny et son musée de la préhistoire, ou à Descartes, pour les plus philosophes…