Sucré/salé (3) : Ode à Irving