Marseille, au hasard des villages

« …En dehors des sites touristiques connus, les marseillais aiment toujours se sentir proche de la mer et de la nature. Les lieux qu’ils fréquentent régulièrement sont donc proches de la mer comme la route des Goudes, la baie des singes (aux Goudes), des quartiers de Marseille (la pointe rouge, l’Estaque, les plages du Prado l’hiver, la Corniche Kennedy). Ils aiment aussi aller se promener aux nombreux parcs et jardins publics de Marseille et tout particulièrement la campagne Pastré situé au pied du massif de Marseilleveyre, une des nombreuses entrées des Calanques et le parc Borely ou les amateurs de jogging et de gymnastique au grand air sont nombreux… ».

Le vieux port et Notre Dame de la Garde

« …Marseille comporte 102 villages, en fait… », nous raconte un marseillais bien informé. De quoi partir à la découverte en sachant qu’il y aura toujours des surprises au coin d’une rue.

Des lieux « classiques ? Notre dame de la Garde, le fort St Jean (restauré récemment) avec dans la continuité le Mucem et la Villa Méditerranée. La galerie marchande « les terrasses du port » à la Joliette et sa vue magnifique sur la mer et les bateaux de croisière. La corniche Kennedy avec le plus long banc du monde. Le quartier du Panier (le plus vieux quartier de Marseille). La cathédrale de la Major à la Joliette. Le vieux port et son marché de poissons frais vendu par les pêcheurs.

Le port de l’Estaque

Les lieux atypiques ? Le village des Goudes à l’entrée des Calanques (village de pêcheurs). Les villages de Sormiou et de Morgiou dans les Calanques (cabanons). Le skate parc de Marseille (au David, un des plus connus en Europe). Le quartier de Notre dame du mont et de la plaine avec ses graffitis et ses petits magasins. Le magasin « l’empereur » sur la Canebière, le plus vieux magasin de Marseille (1827).

Le par Longchamps

Mais, pour ces mêmes naturistes marseillais, en toute subjectivité provençale, il y a quelques lieux à éviter : « …Le fort Nicolas (beau mais en cours de restauration), le quartier de la place Thiars avec ses restaurants à attrapes-touristes. La Canebière, n’ayant franchement aucun intérêt, le musée de l’art contemporain…qui est fermé. Le Ferry-Boat, lui aussi fermé (pour cause de manque de personnel)… ». Là, en simple visiteur, on sera plus indulgent en se promenant autour du Vieux port (sauf pour la Canebière), ou en montant à Longchamps pour le parc zoologique statufié et l’architecture napoléonienne des musées. Et, de toute façon, on comprendra vite qu’il faut beaucoup plus qu’un week-end, voire d’une semaine, pour bien apprécier tous les charmes de cette capitale méditerranéenne incontournable…et mythique.

Se restaurer (encadré + photo)

Les plus fortunés iront au restaurant 4 étoiles le Passedat (http://www.passedat.fr/ ),voire à l’hôtel restaurant le Rhûl (http://www.hotel-restaurant-le-rhul.com/le-restaurant).

A moindre budget, on appréciera Le Tiboulen de Maïre (spécialités de poissons) ou Le restaurant « la Grotte », à Callelongue.

Se renseigner (encadré)

ADRT Bouches du Rhône, 13 rue Roux de Brignoles 13006 Marseille – Tél : 04.91.13.84.13 – Web :  www.visitprovence.com. Ouvert du 8h à 19h.

  • Office de Tourisme et des congrès de Marseille, 11 La Canebière 13001 Marseille. Tél : 04.86.09.50.34 – Web : www.marseille-tourisme.com. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h et le dimanche de 10h à 17h.