Lecture : Les enjeux du portrait en art

Etude des rapports modèle, portraitiste, spectateur

Lorraine Alexandre a obtenu son doctorat en art et Sciences de l’Art, arts plastiques à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne en 2008. Artiste plasticienne spécialisée en photographie et chercheuse, elle analyse les enjeux des modes de mise en scène et de réappropriations formelles du corps dans l’ensemble des arts.

Dans les processus de création gisent les enjeux théoriques de la recherche plurielle en image. Quelles sont les formes modernes de la croyance en l’image et de quelle manière le cinéma, la photographie, l’art-vidéo, travaillent sur les frontières de l’expérimentation et des mutations théoriques de l’image ? Quels sont les registres de fluctuation, d’intervalle, de crise de la subjectivité dont sont victimes nos regards sur les mutations actuelles de l’image ? La chair à l’image est alors un enjeu qui concerne notre lecture des changements de point de vue sur le corps du sujet et le corps de l’image.

De quoi dépend le jugement esthétique en photographie ? Quels sont les spécificités et les enjeux éthiques, plastiques, théoriques du portrait ? Comment le portrait construit-il un réseau de rapports entre ses différents protagonistes que sont les modèles, le portraitiste et les spectateurs ? Cette démarche suppose-t-elle une éthique sur laquelle repose l’acte photographique vis-àvis du sujet photographié ? Comment le portrait devientil, dès lors, un acte de médiation entre les protagonistes dont l’image est l’enjeu ? Entre pratique et théorie, cette réflexion offre d’analyser les relations entre modèle, portraitiste et spectateur, afin d’interroger le mode de rencontre, la curiosité vis-à-vis de l’autre au sein de la création de portraits en arts plastiques.

Lorraine Alexandre est docteur en art et sciences de l’art mention arts plastiques à l’Université Paris 1. Chercheuse et artiste plasticienne photographe, elle explore les enjeux des modes de mise en scène et de réappropriation formelle du corps en art.