EN VERT…et contre tous

EN VERS ET CONTRE TOUS

C’est un poème en vers
Envers et contre tous
Contre tous ceux qu’écrivent envers
En vers, et contre tous
Contre tous ceux qui riment
Qui riment et qui arriment
Qui rythment et qui briment
Pour n’arriver à rien
Ce qui ne rime à rien
C’est un poème en vers
Envers tous ceux qui riment
Pour le plaisir de rimer
Pour le plaisir de rythmer
Envers tous ceux qui triment
Pour le plaisir d’écrire en vers
En rose, en jaune, en bleu
Et qui pensent en vers
Envers et contre tous.

 

AU NID SOIT QUI MAL Y PENSE

Pas si sotte que ça, Sidonie s’est sauvée.
Attirée par les mots d’un être trop malin
Soumises à ses caprices, prise et reprise à souhait
Sensée et si songeuse, elle fermait son esprit
Idolâtrant le corps, et trouvant là sa voie.
Oublierais-je sa vie, qui réveillait mon âme
Naguère, en d’autres lieux, quand j’étais un peu fou.

 

COMPLETEMENT SONNET

D’un sonnet importun je couvre ce papier
N’en déplaise vraiment à celui qui le lit
Je veux en deux, trois mots, tâter de poésie
Et d’avance me garde d’être trop critiqué

Ni vers enrubannés, ni rimes de bon pied
feront de moi célèbre, j’aime bien trop mon lit
Et crains plus, à vrai dire, les longs frimas d’envie
Que l’ennui solitaire, voilà ce qui me sied.

Parler pour ne rien dire, voilà qui me complait
Et fi de ces critiques qui me trouvent bien laid
Je préfère la plume, même pauvre pédante

A la rime bien faite, au vers bien tourné
N’en déplaise aux puristes qui vivent dans l’attente
D’inoubliables mots. Tenez, c’est terminé.
Pierre de Ronflard

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *